TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT GÉRARD GENETTE FIGURE III


Gérard Genette: Figures IIITélécharger PDF MOBi EPUB KindleDescriptionLes études qui composent. FIGURES III. GENETTE. Discours du récit. Dans un premier sens, récit désigne l' énoncé narratif, le discours oral ou écrit qui assume la relation d'un événement. 8 nov. Gérard Genette: Figures IIITélécharger PDF MOBi EPUB decitre, Figures III pages, ebook gratuit, blog, resumé bussi, ddl, telecharger ebook.

Nom: gratuitement gérard genette figure iii
Format:Fichier D’archive
Version:Dernière
Licence:Libre (*Pour usage personnel)
Système d’exploitation: MacOS. Android. iOS. Windows XP/7/10.
Taille:38.35 Megabytes


Il me semble que cela ne peut tre les uvres littraires elles-mmes, pour cette raison qu'une uvre que l'on entende par l l'ensemble de la production d'un auteur, ou, a fortiori, un ouvrage isol, livre ou pome est un objet trop singulier, trop ponctuel pour tre vraiment objet d'histoire. Cette histoire littraire est en fait un secteur de l'histoire sociale, et en tant que telle sa justification est vidente; son seul dfaut, mais il est grave, c'est que, depuis que Lanson en a trac le programme, elle n'a pas russi se constituer sur ces bases, et que ce que l'on appelle aujourd'hui l'histoire littraire en est rest, quelques exceptions prs, la chronique individuelle, la biographie des auteurs, de leur famille, de leurs amis et connaissances, bref au niveau d'une histoire anecdotique, vnementielle, dpasse et rpudie par l'histoire gnrale depuis plus de trente ans. Si l'histoire littraire n'est en fait nuIIement une fumisterie , elle est cependant de manire vidente, comme les techniques philologiques de dchiffrement et d'tablissement du texte et au fond bien davantage une discipline annexe dans l'tude de la littrature, dont elle n'explore biographie, recherche des sources et des influences, gense et fortune des uvres, etc. A propos de Jean-Paul Sartre : Rupture et cration littraire , ibid. Il ,me semble donc qu'en littrature, l'objet historique, c'est--dire la fois durable et variable, ce n'est pas l'uvre: ce sont ces lments transcendants aux uvres et constitutifs du jeu littraire que l'on appellera pour aller vite les formes : par exemple, les codes rhtoriques, les techniques narratives, les structures potiques, etc. Le malheur, ici encore, c'est que cette histoire, pour l'essentiel, reste crire, et il me semble que sa fondation serait une des tches les plus urgentes aujourd'hui.

Suivez l'actu et ne manquez rien des ebooks de Gérard Genette en epub, PDF ou livre audio à télécharger dans votre liseuse, tablette ou smartphone. EXPLORATION D'UNE.. 56 Gérard Genette, Figures III, Paris, Seuil, Page Acknowledgements i Table of Contents ii List of Tables iii List of Figures iii. Télécharger authentifie la ressemblance, qui autrement pourrait sembler gratuite ou force, mais en Documents similaires à Figures III - Gérard Génétte .

III GÉRARD TÉLÉCHARGER FIGURE GRATUITEMENT GENETTE

Mais il faut rappeler aussi qu'en , dans un article qui s'intitulait Histoire ou littrature 2 , Roland Barthes rclamait encore l'excution de ce programme de Lucien febvre..

Il en est encore peu prs au mme point aujourd'hui, et c'est donc la premire critique que l'on peut adresser l'histoire littraire. Il y en a une autre, sur laquelle nous reviendrons tout l'heure. Cela fait videmment partie de ce que l'on appelle l'histoire des ides ou des sensibilits. Pour des raisons qu'il faudrait dterminer 3, cette histoirel s'est beaucoup mieux ralise que la prcdente, avec laquelle il ne faudrait pas la confondre : pour ne citer que des Franais, rappelons seulement les travaux de Hazard, de Bremond, de Monglond, ou plus rcemment ceux de Paul Bnichou sur le classicisme.

C'est 1. Littrature et vie sociale.

GRATUITEMENT GENETTE FIGURE III TÉLÉCHARGER GÉRARD

De Lanson Daniel Mornet : un renoncement"? Annales d'histoire sociale, III, ; in Combats pour l'histoire, p.

Sans doute entre autres, parce que cette lecture idologique des textes reste plus la porte des littraires que le genre d'enqute socio-historique programme par Lanson et Febvre. TI y a tout d'abord ce qui tient aux difficults d'interprtation en ce sens des textes littraires, difficults qui tiennent elles-mmes la nature de ces textes.

Suivre l'auteur

En ce domaine, la notion classique de reflet n'est pas satisfaisante : il y a dans le prtend. On s'est demand par exemple si la littrature prsentait de la pense d'une poque une image en plein ou en creux: c'est une question bien embarrassante, et dont les termes mmes ne sont pas des plus clairs.

Il y a des difficults qui tiennent la! La rigueur scientifique recommanderait en effet bien souvent de rester en de de cette affirmation, et l'on peut observer que l'une des russites du genre, le Rabelais de Lucien Febvre, est essentiellement une dmonstration ngative.

La seconde objection, c'est que, mme si l'on suppose un instant ces obstacles surmonts, ce type d'histoire restera ncessairement extrieur la littrature. Cette extriorit n'est pas celle de l'histoire littraire selon Lanson, qui s'en tient explicitement aux circonstances sociales de l'activit littraire : il s'agit bien ici de considrer la littrature, mais en la traversant aussitt pour chercher derrire elle des structures mentales qui la dpassent et qui, hypothtiquement, la conditionnent.

Jacques Roger disait ici mme avec nettet : L'histoire des ides n'a pas pour objet premier la littrature 1. Les Chemls actuels de la critique, Plon, , p. Ici se pose immdiatement une question : quel pourrait tre l'objet vritable d'une telle histoire? Il me semble que cela ne peut tre les uvres littraires elles-mmes, pour cette raison qu'une uvre que l'on entende par l l'ensemble de la production d'un auteur, ou, a fortiori, un ouvrage isol, livre ou pome est un objet trop singulier, trop ponctuel pour tre vraiment objet d'histoire.

GRATUITEMENT GENETTE FIGURE GÉRARD III TÉLÉCHARGER

L' histoire d'une uvre , ce peut tre soit l'histoire de sa gense, de son laboration, ce peut tre aussi l'histoire de ce qu'on appelle l'volution - d'uvre en uvre d'un auteur au cours de sa carrire par exemple, ce que Ren Girard dcrit comme passage du structurel au thmatique 1.

Ce genre de recherche appartient videmment au domaine de l'histoire littraire biographique telle qu'on la pratique actuellement, et c'en est mme un des aspects critiques les plus positifs, mais cela ne relve pas du type d 'histoire que je cherche dfinir. Ce peut tre galement l 'histoire de son accueil, de son succs ou de son insuccs, de son influence, de ses interprtations successives au, cours des sicles, et cela, bien sr, appartient pleinement l'histoire littraire sociale telle que la dfinissaient Lanson et Febvre : mais on voit bien qu'ici encore nous ne sommes pas dans ce que j'appelais histoire de la littrature prise en elle-mme et pour elle-mme.

Des uvres littraires considres dans leur texte, et non dans leur gense ou dans leur diffusion, on ne peut, diachroniquement, rien dire, si ce n'est qu'elles se succdent..

Qr l'histoire, me semble-t-il, dans la mesure o elle dpasse le niveau de la chronique, n'est pas' une science des successions, mais une science des transformations : elle ne peut avoir pour objet que des ralits rpondant une double' exigence de permanence et de variation.

L'uvre elle-mme ne rpond pas cette double exigence, et c'est pourquoi sans doute elle doit en tant que telle rester l'objet de la critique.

Fiction et Diction par Gérard Genette

Et la critique, fondamentalement - cela a t montr trs fortement par Barthes dans le texte auquel je faisais allusioFl tout l'heure -, n'est pas, ne peut pas tre historique, parce qu'elle consiste toujours en un rapport direct d'interprtation, je 9irais plus volontiers d'imposition du sens, entre le 1.

A propos de Jean-Paul Sartre : Rupture et cration littraire , ibid. Il ,me semble donc qu'en littrature, l'objet historique, c'est--dire la fois durable et variable, ce n'est pas l'uvre: ce sont ces lments transcendants aux uvres et constitutifs du jeu littraire que l'on appellera pour aller vite les formes : par exemple, les codes rhtoriques, les techniques narratives, les structures potiques, etc.

Il existe une histoire des formes littraires, comme de toutes les formes esthtiques et comme de toutes les techniques, du seul fait qu' travers les ges ces formes durent et se modifient. Le malheur, ici encore, c'est que cette histoire, pour l'essentiel, reste crire, et il me semble que sa fondation serait une des tches les plus urgentes aujourd'hui.

Il est surprenant qu'il n'existe pas, du moins dans le domaine franais, quelque chose comme une histoire de la rime, ou de la mtaphore, ou de la description : et je choisis dessein des objets littraires tout fait triviaux et traditionnels.

Tous les ebooks de Gérard Genette en PDF et EPUB

Il faut s'interroger sur les raisons de cette lacune, ou plutt de cette carence. Elles sont multiples, et la plus dterininante dans le pass a sans doute t le prjug positiviste qui voulait que l'histoire ne s'occupt que des faits , et par consquent ngliget tout ce qui lui apparaissait comme de dangereuses abstractions.

Mais je voudrais insister sur deux autres raisons, qui sont sans doute plus importantes aujourd'hui. La premire, c'est que les objets mmes de l'histoire des formes ne sont pas encore suffisamment dgags par la thorie littraire, qui en est encore, du moins en France, ses balbutiements : redcouvrir et redfinir les catgories formelles hrites d'une tradition trs ancienne et pr-scientifique. Programme d'tudes sur l'histoire provinciale de la vie littraire en France, fvrier ; in Essais de mthode, de critique et d'histoire littraire rassembls et prsents par Henri Peyre, Hachette, , p.

En voici quelques phrases qu'il est bon de rappeler ici, car elles dfinissent avec plus de prcision que celles de Lanson ce que devrait tre l'histoire littraire annonce par celui-ci : Une histoire historique de la littrature, cela veut dire ou voudrait dire l'histoire d'une littrature, une poque donne, dans ses rapports avec la vie sociale de cette poque [ Mais il faut rappeler aussi qu'en , dans un article qui s'intitulait Histoire ou littrature 2 , Roland Barthes rclamait encore l'excution de ce programme de Lucien febvre..

FIGURE GENETTE GRATUITEMENT III GÉRARD TÉLÉCHARGER

Il en est encore peu prs au mme point aujourd'hui, et c'est donc la premire critique que l'on peut adresser l'histoire littraire. Il y en a une autre, sur laquelle nous reviendrons tout l'heure.

Cela fait videmment partie de ce que l'on appelle l'histoire des ides ou des sensibilits. Pour des raisons qu'il faudrait dterminer 3, cette histoirel s'est beaucoup mieux ralise que la prcdente, avec laquelle il ne faudrait pas la confondre : pour ne citer que des Franais, rappelons seulement les travaux de Hazard, de Bremond, de Monglond, ou plus rcemment ceux de Paul Bnichou sur le classicisme.

C'est 1. Littrature et vie sociale. De Lanson Daniel Mornet : un renoncement"? Annales d'histoire sociale, III, ; in Combats pour l'histoire, p. Sans doute entre autres, parce que cette lecture idologique des textes reste plus la porte des littraires que le genre d'enqute socio-historique programme par Lanson et Febvre. TI y a tout d'abord ce qui tient aux difficults d'interprtation en ce sens des textes littraires, difficults qui tiennent elles-mmes la nature de ces textes.

En ce domaine, la notion classique de reflet n'est pas satisfaisante : il y a dans le prtend.

On s'est demand par exemple si la littrature prsentait de la pense d'une poque une image en plein ou en creux: c'est une question bien embarrassante, et dont les termes mmes ne sont pas des plus clairs.

Il y a des difficults qui tiennent la!

La rigueur scientifique recommanderait en effet bien souvent de rester en de de cette affirmation, et l'on peut observer que l'une des russites du genre, le Rabelais de Lucien Febvre, est essentiellement une dmonstration ngative. La seconde objection, c'est que, mme si l'on suppose un instant ces obstacles surmonts, ce type d'histoire restera ncessairement extrieur la littrature.

Cette extriorit n'est pas celle de l'histoire littraire selon Lanson, qui s'en tient explicitement aux circonstances sociales de l'activit littraire : il s'agit bien ici de considrer la littrature, mais en la traversant aussitt pour chercher derrire elle des structures mentales qui la dpassent et qui, hypothtiquement, la conditionnent.

Jacques Roger disait ici mme avec nettet : L'histoire des ides n'a pas pour objet premier la littrature 1. Les Chemls actuels de la critique, Plon, , p. Ici se pose immdiatement une question : quel pourrait tre l'objet vritable d'une telle histoire? Il me semble que cela ne peut tre les uvres littraires elles-mmes, pour cette raison qu'une uvre que l'on entende par l l'ensemble de la production d'un auteur, ou, a fortiori, un ouvrage isol, livre ou pome est un objet trop singulier, trop ponctuel pour tre vraiment objet d'histoire.

L' histoire d'une uvre , ce peut tre soit l'histoire de sa gense, de son laboration, ce peut tre aussi l'histoire de ce qu'on appelle l'volution - d'uvre en uvre d'un auteur au cours de sa carrire par exemple, ce que Ren Girard dcrit comme passage du structurel au thmatique 1.

Ce genre de recherche appartient videmment au domaine de l'histoire littraire biographique telle qu'on la pratique actuellement, et c'en est mme un des aspects critiques les plus positifs, mais cela ne relve pas du type d 'histoire que je cherche dfinir. Ce peut tre galement l 'histoire de son accueil, de son succs ou de son insuccs, de son influence, de ses interprtations successives au, cours des sicles, et cela, bien sr, appartient pleinement l'histoire littraire sociale telle que la dfinissaient Lanson et Febvre : mais on voit bien qu'ici encore nous ne sommes pas dans ce que j'appelais histoire de la littrature prise en elle-mme et pour elle-mme.

Des uvres littraires considres dans leur texte, et non dans leur gense ou dans leur diffusion, on ne peut, diachroniquement, rien dire, si ce n'est qu'elles se succdent.. Qr l'histoire, me semble-t-il, dans la mesure o elle dpasse le niveau de la chronique, n'est pas' une science des successions, mais une science des transformations : elle ne peut avoir pour objet que des ralits rpondant une double' exigence de permanence et de variation.

TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT GÉRARD GENETTE FIGURE III GRATUITEMENT

L'uvre elle-mme ne rpond pas cette double exigence, et c'est pourquoi sans doute elle doit en tant que telle rester l'objet de la critique. Et la critique, fondamentalement - cela a t montr trs fortement par Barthes dans le texte auquel je faisais allusioFl tout l'heure -, n'est pas, ne peut pas tre historique, parce qu'elle consiste toujours en un rapport direct d'interprtation, je 9irais plus volontiers d'imposition du sens, entre le 1.

A propos de Jean-Paul Sartre : Rupture et cration littraire , ibid. Il ,me semble donc qu'en littrature, l'objet historique, c'est--dire la fois durable et variable, ce n'est pas l'uvre: ce sont ces lments transcendants aux uvres et constitutifs du jeu littraire que l'on appellera pour aller vite les formes : par exemple, les codes rhtoriques, les techniques narratives, les structures potiques, etc. Il existe une histoire des formes littraires, comme de toutes les formes esthtiques et comme de toutes les techniques, du seul fait qu' travers les ges ces formes durent et se modifient.

Le malheur, ici encore, c'est que cette histoire, pour l'essentiel, reste crire, et il me semble que sa fondation serait une des tches les plus urgentes aujourd'hui. Il est surprenant qu'il n'existe pas, du moins dans le domaine franais, quelque chose comme une histoire de la rime, ou de la mtaphore, ou de la description : et je choisis dessein des objets littraires tout fait triviaux et traditionnels.

Il faut s'interroger sur les raisons de cette lacune, ou plutt de cette carence. Elles sont multiples, et la plus dterininante dans le pass a sans doute t le prjug positiviste qui voulait que l'histoire ne s'occupt que des faits , et par consquent ngliget tout ce qui lui apparaissait comme de dangereuses abstractions.