TÉLÉCHARGER NEUFERT 11 PDF


Agence Hardy - tome 5 - Berlin, zone samuelmancinos.info télécharger de Annie des projets de construction - 11e édition pdf télécharger (de Ernst Neufert). Livres» Travaux publics - Génie civil» Les éléments des projets de construction - 11e édition samuelmancinos.info de Ernst Neufert. Télécharger PDF. PDF neufert pdf complet,neufert pdf,les éléments des projets de construction pdf,neufert 11e edition pdf,les éléments des projets de construction 11 pdf.

Nom: neufert 11 pdf
Format:Fichier D’archive
Version:Nouvelle
Licence:Libre!
Système d’exploitation: Android. iOS. MacOS. Windows XP/7/10.
Taille:27.17 Megabytes


NEUFERT 11 PDF TÉLÉCHARGER

Il rend les lecteurs se sentent plaisir et toujours la pensée positive. Ceci nous montre de portionne, d'une construction lgante et lgre, une manufac- quelles prcautions on doit entourer l'laboration d'une doctrine ture du 18 sicle ou un atelier d'artisan du 15 si cle, la sup- pour que cette dernire ne devienne pas, terme, errone. Documents disponibles écrits par cet auteur. Pente par e x.. Le plan d'vacuation d'eau est-il clairement tabli? Quelle est sa position l'gard de l'architecture en gnral?

PDF neufert 11 pdf gratuit,neufert pdf complet,neufert pdf,telecharger neufert 10 pdf gratuit francais,neufert 11e edition pdf,neufert en ligne,neufert 12 nov. Neufert 10e Edition. Posted by Admin 1 Posted on de Ernst Neufert (Auteur), Jean-Michel Hoyet. L'ouvrage répertorie des Télécharger ICI. Téléchargez comme PDF, TXT ou lisez en ligne sur Scribd. Signaler comme contenu inapproprié. Télécharger . 1Ir 1'1 i11 d'architecture et Origine des dlais .

Pour cela , les surcharges rparties uniformment entrent en ligne de compte, choisir, comme il 7c convient, dans l'chelle ci-contre de la colonne 4. Si cette surcharge sert, pour l' essentiel, de 1S - charge de rfren ce pour les charges concentres lourdes par ex. On doit adopter une distance de r pa rtition des charges individ uelles gale la largeur des plaques.

Figure 4. Surcharges verticales rparties uniformment pour les toits, les planchers et les escaliers. Figure 5: Dductions et valeurs de rduction pour la surcharge des lments de construction qui doivent supporter la charge de plus de trois niveaux complets, pour une surcharge identique dans tous les niveaux.

Nombre de niveaux 10 11 12 Btiments d'habitation, etc. Un environnement qui tient compte des handicaps demande une adaptation des constructions en fonction des appareils qu'ils utili- sent et de l'espace ncessaire au dplacement de ces appareils.

les livres d'architecture: livre: NEUFERT 8 EDITION TYPE / PDF

Le module correspond aux dimensions du fauteuil roulant fig. On dtermine ainsi les dimensions des pices, les largeurs des portes et couloirs fig. Lorsqu'on ralise un projet 11 1 d'ensemble, les trajets, vers les WC par exemple, doivent tre :. Il faut mettre profit les ressources techniques : fermetures magntiques pour les portes. Tous les interrupteurs, 1 Fauteuil roula nt vue de ct 0 Vue frontale - Pir distributeurs automatiques, tlphones, distributeurs de papier en rouleau, boutons dans les ascenseurs, toutes les poignes, arma- tures, fermetures de fentres , etc.

Prvoir les cheminements d'accs au btiment de 1,20 2,00 m. Autant que possible, les trajets doivent tre courts. Largeur de la rampe entre les mains courantes 1,20 m. Couloirs au moins 1,20 m,. Largeur de passage des portes 0,90 m. Utiliser des boutons poussoirs larges.

Poste de trav ail devant cra n A la fentre. Passage par une porte Par deux portes Par trois portes Par quatre portes. Espaces de manuvre ayant au minimum 1,50 m de profondeur Devant les installations thrapeutiques par ex. Rampe Espaces de manuvre ayant au minimum 0,90 m de large Dans des passages ct de caisses et contrles et sur des chemine- ments de circulation secondaires. La surface de manuvre """' Les cabines d'ascenseurs doivent justifier d'une largeur minimale utile de.

Cette surface ne f ,35 - - - i doit pas recouvrir des cheminements et d'autres surfaces de manuvre. Pour des rampes dont la longueur dpasse 10 m, un palier intermdiaire. La rampe et le palier intermdiaire sont munis de part et d'autre d'un chasse-roue d'une hauteur de 5 10 cm , et sont quips de mains courantes diamtre de 3 4,5 cm une '" hauteur de 85 cm. La largeur utile de la rampe doit tre au minimum de J 1,20 m, et prfrablement de 1,40 m. Les chasse-roues et les mains cou- rantes doivent s'engager de 30 cm horizontalement dans l'espace d'un palier.

Escaliers Les espaces de manuvre face aux escaliers doivent avoir une largeur minimale de 1,50 m ; la surface du giron de la dernire marche n'entre pas ' L' 1 dans ce dimensionnement fig. En avant de toilettes, de cabines de douche ou de vestiaires, les portes doivent battre vers l'extrieur. Espaces sanitaires Dans chaque espace sanitaire ou bloc sanitaire, il faut prvoir au minimum un WC adapt un usager de fauteuil roulant. La hauteur d'assise doit tre comprise entre 0,45 et 0,50 m du sol.

J Couloirs et cheminements Afin de permettre le croisement de deux usagers de fauteuils roulants dans des couloirs et cheminements accessibles au public, une largeur de 1,60 m est recommande. Espaces de manuvre ayant au minimum 1,50 m de profondeur En avant et selon la longueur du lit de l'usager du fauteuil roulant fig.

Espaces de manuvre ayant au minimum 1,50 m de large Entre les murs l'extrieur de l'appartement, ct de montes et de descentes d'escaliers, dans ce cas la surface du giron de la der- nire marche n'entre pas dans le dimensionnement de la surface de manuvre. Espaces de manuvre ayant au minimum 1,20 men largeur Le long de meubles que l'usage r de fauteuil roulant attei nt latrale- ment, le long du ct d'accs un lit de non-usager de fauteuil roulant t 1,50 - - l ;; 1,i fig.

Dnivellation des circulations Les escaliers doivent pouvoir tre utiliss en scurit par les per- sonnes handicapes. La largeur entre mains courantes doit tre suprieure ou gale 1,00 m, la hauteur des marches doit tre in- frieure ou gale 17 cm avec une largeur de giron suprieure ou gale 28 cm. Emplacement pour fauteuil roulant 0 Pour chaque usager de fauteuil roulant , prvoir un emplacement de 1 - - ;:; 1,50 garage, de prfrence dans la zone d'entre d'une maison ou d'un J 1,50 - - l appartement.

Surface utile et surface de manuvre : voir p. Surface de rnanuvre dans une cuisine avec double ranges Surface de man uvre dans une cuisine en angle Salle d'eau et toilettes d'quipc mcnl La salle d'eau doit offrir un espace libre d'au moins 1,50 m de dia- mtre en dehors du dbattement de la porte et des quipements fixes.

L'accs la salle d'eau devra h J, ,. Dimensionnement pour cuisine battement de la porte. Les principaux quipements de la cuisine, plan cuisinire et rrigo de travail, cuisinire et vier doivent tre dgags en partie infrieure, sans contrainte ni encombre pour l'avance du fauteuil roulant. Les dessertes n- doivent tre accessibles l'usager en fauteuil roulant. La zone de prhension horizontale est d'e nviron 60 cm, le niveau d'accessibilit i 1 pratique verticale se situe entre 40 et cm.

La hauteur optimale du plan de travai l doit tre adapte la personne handicape env. LJ Stationnement de vhicule automobile 1- ;; 1. En retrait et le long du vhicule, une surface de manuvre Espace utile exig devant el le long d'un lit, pour personne en fauteuil Surface utile ncessaire pour stationnement en box d'une profondeur de 1,50 m est prvoir fig.

Ces personnes doivent tre les plus indpendantes possible de toute aide extrieure. Ceci concerne spcialement les aveugles ou malvoyants, les sourds ou malenten- dants, et les personnes mobilit rduite quel que soit leur ge. Pour effectuer une rotation de , une personne a besoin d'une surface d'au moins 1,60 x 1,40 m fig. Ce besoin dtermine la grandeur et les surfaces d'volution dans les couloirs, pices, ga- G Entre adapte avec penderie Entre transversale rages, etc.

Dans les immeubles d'habitations locatives, l'accessibi- lit par des couloirs est la solution la plus frquente. Il convient ainsi de rduire autant que possible les angles et les coins, un couloir r La surface minimale pour un dga-.

Dans au moins une des pices de sjour de l'appartement, l'accs au balcon ou r 1. Un interphone sur la porte d'en- tre de l'immeuble et sur les portes d'appartements est un quipe- ment spcial d'importance pour les rsidents aveugles. Sjour et chambre Dans les pices de sjour, il faut veiller avoir suffisamment de libert de manuvre pour les personnes en fauteuil roulant.

La surface d'volution devrait avoir au minimum 1,50 m en largeur et 1,50 m en profondeur. Surface habitable supplmentaire Pour une personne en fauteuil roulant , il faut prvoir une surface Plan d'un espace extrieur lvation d'un espace ext rieur habitable supplmentaire value gnralement environ 15 m2.

Ill Cuisine. J transfo rmation en logement pour rer l'accessibilit de tous tous les btiments, neufs ou existants. L Dispositions architecturales et amnagements propres assu- c rer l'accessibilit 8 ro Les btiments d'habitation collectifs et leurs abords doivent tre m conus et amnags de faon tre accessibles aux personnes handicapes, quel que soit leur handicap. Cette obligation d'acces- sibilit porte notamment sur les cheminements extrieurs ; l'accs aux btim ents ; le stationnement automobile ; les circulations int- rieures horizontales et verticales des parties communes dont les es- caliers et ascenseurs ; les portes et sas des parties communes ; les c revtements des sols, murs et plafonds des parties communes ; les 8 quipements et dispositifs de com mande et de service des parties " m communes ; l'clairage des parties commu nes.

Les dispositifs de commande doivent tre aisment reprables et utilisables par les personnes handi- capes. Si les logements sont raliss sur plusieurs niveaux, un escalier adapt doit relier tous les niveaux entre eux.

Neufert 10° Edition-Fr (1)

Le niveau d'accs au logement doit co mporter au moins la cuisine, le sjour, une chambre, un WC et une salle d'eau. Les logements situs au rez-de-chausse, en tages desservis par un ascenseur ou pour lesquels une desserte ultrieure par un ascenseur est prvue ds la construction , doivent en outre offrir des ca ractristiques minimales perm ettant une personne handicape d'utiliser la cuisine , le sjour, une chambre , un WC et une salle d'eau.

Dans le cas de logements ral iss sur plusieurs niveaux, le niveau d'accs au logement doit 0 comporter au moins la cuisine, le sjour, une chambre ou une partie Chambre du sjour amnageable en chambre , un WC et une salle d'eau.

Loggia compter du 1" janvier , au moins une salle d'eau doit tre conue et quipe de manire permettre, par des amnagements Studio de 40 rn 2 Logement de 45 m' simples, l'installation ultrieure d'une douche accessible une per- sonne handicape. Cage d'escalier 1 porsonnc 2 personnes 3 personnes 'I' Sjour Log ement de 4 pices.

L:homme cre les objets qui lui sont utiles. Les dimensions de ces blmes fondamentaux y sont tudis, dvelopps, et pour la pre- objets sont donc conformes l'chelle humaine. Ainsi, autrefois, mire fois, mis en rapport les uns avec les autres. Aujourd'hui encore, nous concevons mieux les dimen- On a eu gard, le plus souvent, aux possibilits techniques sions d'un objet en comparant sa hauteur celle de l'homme, en actuelles.

Ce sont l La description est limite au strict ncessaire et remplace par des ides innes et des dimensions que nous avons, pour ainsi l'image partout o cela a t possible. Ainsi le crateur de formes architecturales trouvera ici , runies Le systme mtrique a mis fin tout cela, mais nous devons pour- sous une forme rationnelle et frappante, les indications ncessaires tant essayer de nous faire une reprsentation aussi exacte et aussi pour les projets de construction qu'il devait jusqu'ici rechercher la- vivante que possible des units de ce systme.

C'est ce que font les matres d'uvre lorsqu'ils mesurent les pices d'une demeure, afin d'avoir une base pour les dimensions de leurs J'ai en l'occurrence attach du prix ne donner que l'essentiel : plans de construction. Quiconque tudie l'art de btir devrait com- les donnes et l'exprience fondamentales, et ne prsenter des mencer par se reprsenter, par intuition si possible, les dimensions constructions ralises que dans la mesure o elles semblent n- des pices et des objets qui s'y trouvent, et s'y exercer longuement : cessaires titre d'exemple gnral.

Dans l'ensemble, en dehors de normes dtermines, chaque pro- blme est diffrent et chaque architecte devrait l'tudier, le prendre Nous concevons exactement la grandeur d'une chose lorsque nous et le faonner diffremment. Ce n'est qu'ainsi qu'il est possible de voyons ct d'elle un homme, en image ou en ralit.

Il faut re- raliser des progrs constants dans l'esprit de l'poque actuelle. On se fait Les ensembles excuts, en revanche, amnent beaucoup trop souvent, d'aprs le dessin , une ide tout fait fausse de la gran- facilement cop ier ou constituent, pour le moins, des points d'im- deur de ces btiments, et l'on est tout tonn de les voir, une fois mobilisme dont l'architecte travaillant sur des questions semblables raliss, gnralement beaucoup plus petits. C'est l une raison peut gnralement se librer difficilement.

Mais, si l'on ne met dans du manque de proportion frquent entre les divers lments des les mains de l'architecte crateur, comme nous en avons l'intention constructions: on est parti d'chelles diffrentes, au hasard, au lieu ici, que les lments, il est oblig de tisser le ruban intellectuel qui de prendre pour point de dpart une chelle correcte. Pour qu'il en soit autrement, il faut que l'on prcise celui qui fait le projet l'chelle humaine, et comment se sont dveloppes les Enfin, ces lments ne sont pas puiss au hasard dans n'importe dimensions qu'on a pris l'habitude de copier servilement.

Lorsque cela est ncessaire, ils ont t dtermins tions et en mouvement. De la sorte, celui-ci Il devra connatre les dimensions des outils, des vtements, etc. Il devra savoir quelle place est ncessaire l'homme entre ses meubles, dans la cuisine, dans la salle manger, dans les biblio- thques, etc. Il devra connatre l'emplacement des meubles qui permettent l'homme d'accomplir commodment ses fonctions dans le mnage, dans les affaires, l'usine, ou encore de se reposer. Enfin, il devra savoir quelles sont les dimensions minimales des espaces o il circule quotidiennement, tels que : chemin de fer, tramway, camion, etc.

Il possde de ces espaces types une repr- sentation prcise. C'est partir d'eux qu'il dduit, souvent incons- ciemment, les dimensions d'autres lieux.

Mais l'homme n'est pas seulement un corps qui a besoin d'espace, le ct esthtique n'est pas moins important. De la manire dont un espace a t mesur, partag, peint, clair , rendu accessible et orient , dpendra la faon dont il sera ressenti.

Me fondant sur toutes ces considrations, j'avais commenc ras- sembler les donnes pouvant servir d'enseignement et de docu- mentation. L:ouvrage qu'on va lire est bti sur ces donnes. Il part de l'homme et donne les bases permettant de dterminer les dimensions des constructions et de leurs diffrentes parties.

De nombreux pro- CD Lonard de Vinci canons de la proportion. I: E I: I:. Zeising nou , longueur du corps depuis le menton jusqu'au nombril. Depuis cette poque au moins, savants pointe du menton, distance entre pectoraux. Nous connaissons le canon de l'empire des pharaons, ce- longueur des mains jusqu'au poignet. Les auteurs de tous ces travaux mesurent le corps humain en se servant des longueurs de Au cours du sicle dernier, c'est surtout A.

Zeising qui, par ses la tte, du visage ou du pied, prises comme units. Ces longueurs recherches sur les proportions de l'homme fondes sur la section furent ensuite subdivises et ramenes les unes aux autres, si bien d'or, par ses mesures d'une grande prcision et par ses comparai- qu'elles purent servir d'unit mme dans la vie quotidienne : ainsi sons, a contribu le plus claircir la question.

Son uvre n'eut le pied et la coude ont t employs comme units de mesure pas malheureusement tout le retentissement qu'elle mritait ; ce jusqu' notre poque. Moessel, dmontra son importance et consa- Les directives de Drer furent gnralement adoptes. Il partit de la cra dfinitivement par son systme, les travaux de Zeising. J de profil Accroupi A demi accroupi. Y Dimensions sur une chaise normale et table Dimensions sur un sige surbaiss devant une table th Dimensions sur un fauteu il rembourr. Position de travai l debout Position genoux Position assise Position accroupie.

Assis sur un matelas Dos inclin Allong Couch. Pl ace normale. Groupe de cha nteurs. Pour longue attente. Avec des paquets sur le dos. Au pas cadenc.

En promenade. Il existe depuis l'antiquit des conventions concernant les dimen- sions pour la construction. Les quations de Pythagore, ou selon le cas de Diophante , donnent des groupes de nombres fig. Ces groupes de nombres peuvent tre calculs avec la re- xime et septime. Les formes gomtriques cites par Platon et Vitruve sont aussi Re l ation e ntre les nombres partir des quations de Pythagore Exemple. D'autres lignes polygonales par exemple 7 cts fig. LeJientagone fig. Mais ses proportions spciales ont t raremen t utilises jadis.

Les lignes polygonales sont ncessaires pour les projets et la co nstruction de btiments dits" ronds " Pour la dtermination des grandeurs les plus impor tantes: rayon, corde et hauteur du tri angle fig. A Corde "' r A. Nonagone approximatif. Heptagone approx1mat1f. Pen tagone et " section d'or ". Dcagone et " section d'or " Calcul de la dimension d'une ligne polygonale Formules de calcul fig. Drach est un peu plus pointu que celui prescrit, car sa hauteur est dtermine partir Carrs raliss partir d'un octo- du sommet du carr obtenu j Triangle ;r.

Ceci a t appliqu aussi avec succs par l'in- venteur, des dtails et des appareils. Le triangle appel " triangle-diagonal ,, sert ici de base.

La hauteur du triangle est gale la diagonale du carr construit sur la demi-ligne de base fig. Le triangle rectangle ainsi construit fig. Il s'ensuit que la division ou la multiplication par 2 du triangle conserve le mme rapport des cts. Des suites go- mtriques avec ces proportions procurent des chelonnements l'intrieur d'un octogone fig. La relation entre la racine carre de tous les nombres est indi- que fig. Mengeringhausen a dvelopp la structure tridimensionnelle MERO en construisant partir des valeurs approximatives des ra- vs - 2, cines carres.

Le principe est celui de I' " Escargot,, spirale fig. Les imprcisions des angles droits seront compenses par le raccord filet des poutrelles au niveau des nuds d'assemblage. Un calcul approch diffrent des racines carres de tous les Jn V2 - 1. Success ion des racines carres. Exemple pour des coordinations non rectangulaires. Structure tridimensionnelle : cons- Fraction continue.. Vitruve dcrit l'application des relations gomtriques et dimen- sionnelles en tenant compte des indications prcdentes.

D'aprs ses recherches, le thtre romain, par exemple est construit partir d'un triangle qui a t tourn quatre fois fig. Les deux constructions donnent un dodcagone.

Cela se remarque la monte des escaliers. Moessel prouvera la proportion partir de la " Section d'or. Le seul thtre grec dont le plan soit bas sur un pentagone se trouve pidaure fig. Un site d'habitation rcemment dcouvert dans la ville antique G Thtre romain d'aprs Vitruve. Thtre grec d'aprs Vitruve. Lorsque l'on relie les points o les arcs de cercle de longueur J recoupent les cts du carr, on obtient une grille comportant neuf parties. Le carr au milieu s'appelle le carr de la " Section sacre.

Ainsi la " Section sacre constitue une mthode appro- che pour une quadrature de cercle fig. Palladio donne dans ses quatre livres sur l'architecture une cl gomtrique qui repose sur les indications de Pythagore. Il utilise Proportions d'un fronton de temple les mmes relations d'espace cercle, triangle, carr etc.

Selon Moessel. Thtre Epidaure. On trouve une semblable conformit auprs des vieilles civilisa- tions de l'Orient dans des rgles formules de faon tout fait claire fig.

Ainsi les Hindous dans leur" Manasara '" les Chinois dans leur modulation selon le " Toukou. F'"'" 1. Section sacre. Btiments dans 1. Principe gomtrique. Mosaque au sol dans une maison Cl gomtrique des villa s de J Plan d 'ensemble. Villa Pisani Bagodo. Systme de coordination octogonal Maison des corporations Rgen Plan d'ensemble du btiment BMW pour soutnement des carrs sec- Pavillon du trsor japonais.

Polygone 48 cts construit partir d'un triangle. Au 18 sicle et plus tard, on a prfr des coordinations dimen- sionnelles additives aux coordinations dimensionnelles harmo- niques. De l provient le systme octamtrique. Section d'or. La " Section d'or " d'un segment de droite peut tre dtermine soit de manire gomtrique soit par formules. C'est la fraction Bauordnungslehre. Le Corbusier repra trois dimensions du corps humain qui consti- Fraction continue : Section d'or.

Le pied, le plexus solaire, la tte, l'extrmit des doigts de la main leve. Tout d'abord, Le Corbusier partit de la 1 hauteur moyenne connue de! Par subdivision selon la " Section d'or ,. Comme la progression de cette srie est trop rapide pour l'usage pratique, il constitua en outre une srie bleue en parlant de 2,26 m Figure donnant les proportions.

Le Corbusier transforma ainsi les valeurs des sries rouges et Valeurs exprimes en systme mtrique bleues en dimensions utilisables dans la pratique fig. Sries des valeurs numriques illimites, selon le Modulor de Le Corbusier. Mesures rattaches la stature humaine, selon le Modulor de Le Corbusier. Les petites dimensions sont des dimensions gales ou inf- rieures 2,5 cm. Elles sont choisir selon les normes dans la suite des valeurs suivantes : 2,5 cm ; 2 cm ; 1,6 cm ; 1,25 cm ; 1 cm ; 8 mm ; 6,3 mm ; 5 mm ; 3,2 mm ; 2,5 mm ; 2 mm ; 1,6 mm ; Dimension modulaire x x 62,5 mm 1,25 mm; 1 mm.

Dimension nominale x 52 mm. Nombres normaliss Les nombres normaliss sont issus des dimensions communes aux machines et outillages techniques. Les nombres normaliss offrent des avantages de calcul de toutes sortes : ainsi le produit ou le quotient de deux nombre normaliss est un nombre normalis, une puissance entire d'un nombre nor- maliss est un nombre normalis et la moiti ou le double d'un nombre normalis est un nombre normalis.

Bien que pour le btiment il n'y a que rarement besoin d'une pro- gression gomtrique vis--vis de l'arrangement arithmtique pr- pondrant des lments de construction comme celui des pierres, poutres, chevrons, parpaings, poutres matresses, fentres et autres les nombres normaliss concernant les constructions sont clairement dfinis dans la norme concernant la coordination modu- laire dans les btiments et sont aussi indiqus ici.

Idem pour Suite des dimensions Idem pour le dimensions priviligier pour le gros oeuvre second oeuvre particulires. Les nombres normaliss pour la construction sont des nombres 22,5 concernant les dimensions modulaires ainsi que les dimensions in- 25 25 25 25 25 25 dividuelles, les dimensions de gros uvre et les dimensions qui 27,5 en dcoulent.

Mais elles sont la base des dimensions individuelles, 35 35 des dimensions de gros uvre et des dimensions que l'on rencontre 37 1, 37 'I, 37,5 dans la pratique. Les cotes de nu ou les cotes nominales pour les 41 '! Par exemple : dimen- 50 50 50 50 50 50 50 50 Pour les constructions avec joints, la cote nominale s'obtient en Dimensions normalises pour les constructions.

Coordination modulaire - La coordination modulaire dans le btiment est un procd pour. La coordination modulaire contient des indications pour les m- Systme de coordination Domaine Axe de thodes d'laboration de projets et de construction , sur la base de rfrence rfrence des systmes de coordination comme moyen pour la conception.

Axe de rfrence et la ralisation des travaux. De plus les dfinitions gomtriques et dimensionnelles sont prcises par la coordination spatiale des lments de construction. En outre les domaines techniques qui y dpendent les uns des autres du point de vue gomtrique et di- mensionnel, peuvent tre coordonns.

Leur taille et leur position sont dfinies. On en dduit la cote nominale des lments ainsi que la dimension des joints et des raccords fig. Un systme de coordination est compos de plans disposs ortho- Point de coordination gonalement entre eux et dont les distances sont des dimensions Point d'intersection de trois plans Superposition de systme unitaires de coordination elles-mmes coordonnes. Ces distances peuvent tre diffrentes dans les trois dimensions en fonction du projet.

On dispose en gnral les lments de construction suivant une dimension entre deux plans de coordination parallle de telle sorte qu'ils correspondent aux dimensions de coordination y compris les 0 Zone non modulaire 30M 1 joints compte tenu des tolrances. Un lment de construction est ainsi dtermin dans son extension en une dimension, c'est--dire. Dans d'autres cas, il peut tre avantageux de ne pas positionner un lment de construction entre deux plans mais de faire concor- lments non modulaires joints der son axe mdian avec un plan de coordination.

Cette axe est appel axe de rfrence. M dinalement toute une construction, peut tre introduite une soit di- sant zone non modulaire, zone qui divise compltement le systme. L'adjonction en position mdiane ou en bordure de zones mo- dulaires offre d'autres possibilits d'introduction d'lments de construction non modulaires fig.

De plus il existe des dimensions complmen- taires normalises mais non modulaires 25 mm, 50 mm et 75 mm , par exemple pour des raccords d'embotement et de recouvrement fig. Des lments de construction de dimensions diffrentes peuvent entrer aussi dans un systme de coordination modulaire, l'aide de rgles d'assemblage fig. Des lments de construc- tion non orthogonaux peuvent entrer aussi dans un systme de coordination modulaire l'aide de calculs de sries par exemple Pythagore ou par mise en facteurs premiers par exemple fraction continue fig.

Des constructions " circulaires ,, peuvent aussi tre conues en ralisant un trac polygonal par exemple triangle, quadrilatre, pentagone et leurs subdivisions fig. SI curviligne partir d'un trac polygonal Trac modulaire de la courbe rgulier plan de situation.

La gobiologie constitue un domaine d'tudes qui vise prciser la nature des influences du lieu de vie sur l'quilibre biologique des tres vivants fig.

Son but est de prvenir, par l'observation des composantes phy- siques, chimiques et microbiologiques prsentes l 'intrieur des espaces btis, toute exposition humaine des agents nocifs.

Le cas chant, engager des mesures efficaces d'assainisse- ment en vue d'liminer les causes de pollution. Cette dmarche empirique che rche aussi tablir les causes des dsquilibres constats la fois sur un plan physiologique et psychologiqu e chez l'homme soumis divers rayonnements : champs magntiques ou lectromagntiques principalement.

Les thmes de la gobiologie recoupent en partie ceux d'au tres disciplines. Les principes de la gobiologie trouvent essentiellement leur ap- D La gobiologie vue sous l'angle des interactions globales rgna nt entre plication raisonne dans la construction de l'habitat et l'dification l'habitant et l'difice b ti d'coles, d'hpitaux, de crches et d'immeubles de bureaux.

Au-del de ces investigations, des tentatives sont fai tes pour mettre en vidence des zones de turbulences, potentiellement pruho- 0 Champs lectromagn tiques dans un b tim ent gnes, provoques par la structure gologique du sous-sol en pr- sence de courants d'eau soute rrains, de failles gologiques et de MV 15,0 - - - - j r - - -- - t - - - - -- - - - - - - - rseaux telluriques.

Ces mesures pratiqu es avec les techniques de la radiesthsie explorent un domaine aux limites de la science fig. Parmi les effets pathognes du sous-sol, il fau t mentionner le radon , un gaz radioactif naturel, incolore et inodore qui pntre dans les btiments depuis le sol.

Il s'accumule particulirement dans les en- droits clos cave, vide sanitaire et pices fermes et se diffuse dans tout l'difice. Les concentrations les plus importantes se forment au , , 11 u11!!

Lorsque les manations Surface du terra in sont importantes, le radon peut atteindre dans certains cas des te-. Les mesures doivent tre effectues selon des mthodes Champs i! Les mobiles. D'o la tentation de trouver des explication s de nombreuses et - Champs magntiques statiques anciennes observations sur le ca ractre favorable ou au contraire Mesures des matCriaux Mtaux lourds, agent s toxiques. Les me- de construction sures qui en dcoulent ain si que les valeurs retenues son t contes- Pollution de l'air Composs organiques volatils COV.

Rayonnements et Zones de turbulences pathognes par exemple : cours d'eau cham ps magntiques souterrains et ce qu'il est convenu d'appeler rayonnement te rres tres terrestre. On se sent bien lorsque la dimi- nution de chaleur du co rps concorde effectivement avec la dperdi- Respiration tion de chaleur de son environnement. Le flux thermique se produit onv. Transport de chaleur vaporation par les vaisseaux Mesures de rgulation de temprature prises par le corps sanguins env.

Phnomne de de la circulation sanguine, dilatation des vaisseaux sanguins, trem- Rayonnement refroidissement blements musculaires.

Frmissement m uscu laire : Flux thermique entre le corps et son environnement Convection Production de Flux thermique interne : du centre du corps vers la peau selon la onv. Flux thermique externe : transmission thermique par les pieds, convection thermiqu e vitesse de l'air, air de la pice et diffrence de temprature entre les surfaces couvertes et dcouvertes du corps , flux de chaleur diffrence de temprature entre la surface du corps et la surface des parties environnantes , vaporation et respiration surface du corps, diffrence de pression de vapeur D changes th ermiq ues e t modes d'autorgu lation de la temprature par entre la peau et son environnement externe.

Recommandations pour l'amnagement de l'ambiance climatique dans un espace clos Temprature de l'air et des surfaces environnantes. Il existe des 1a V surfaces critiq ues limites pour tou tes les fentres. La temprature ressentie par l'homme rsulte approxima- tivemen t de la moyenne en tre la temprature de l'air de la pice et ,:: E 10 Il 1 celle des surfaces environnantes.

Temprature de l'air et humidit relative de l'air. Une ventilation contrle est opti- de l'air de la pice de l'air male. Elle est moins bonne quand elle est fortuite et ou perma- nente. Le 36 'i--l. Ils rsultent du couplage d'un champ lectrique et d'un champ magnlique qui augmente en fonction de l'intensit du courant. Dans un btiment, les champs lectromagntiques sonl produits par le cblage lectrique, l'clairage et le fonctionnement des appareils lectromnagers ou de bureautique.

Les frquences sont donnes en hertz Hz. On distingue des champs de hautes et de basses frquences. Toutefois , ces champs ont, partir d'une certaine force , des rpercussions sur la sant, et sont dsigns communment sous le terme de brouillard lectromagntique. La nature et l'ampleur des stimulations lectriques, magntiques et lectromagntiques, nocives tant pour les humains que pour l'en- vironnement sont l'obj et de nombreuses analyses de gobiologie.

Elles des appareils aliments par ce rseau. Au vu de persistantes incertitudes scientifiques relatives de teur, les dispositifs antivol et autres systmes de scurit. Leur principale origine se trouve dans les antennes de radio, triques en vue de rduire au maximum l'exposition des habitants.

Paralllement aux rperc;:;- par exemple radio-rveil branch sur le secteur trs loignes sions directes, il y a aussi des rpercussions indirectes en prove - du lit.

Lsions nettes possibles Contractions cardiaques supplmentaires directement des courants l'intrieur du co rps. De nombreuses enqutes pid- Appareil 3cm 30 cm cm miologiques sont conduites actuellement pour dterminer les effets Sche-cheveux 6 0,01 - 7 0,01 - 3 pathognes des champs lectromagntiq ues sur l'homme. Dans Rasoir lectrique 0, 0,01 - 3 l'attente des conclusions, il convient d'viter la surexposition aux Lampe fl uorescente 0, 0,,25 appareils lectriques en ne sjournant pas proxim it pendant une Micro-o ndes 0,25 - 0,6 longue dure la nuit en particulier.

V mesures en microteslas des distan ces diffrentes. Les surfaces el corps noirs parais- sen1plus petils que les corps blancs de mme gra ndeur ; les hommes vlus de noir paraissent plus svel1es.

Lorsque l'on a besoin d'une impres- sion d galit en tre les surfaces noires et blanches, ces dernires doivent tre diminues en cons- el vtus de blanc plus gros qu'ils ne le sont en rali Cela esl valable quence. Une couleur claire cot d'une couleur sombre fait apparaitre Voyez.

C'es t notre cerveau un carr blanc. En ralit, il manque pour 1ous les lments des cons- celle-ci encore plus sombre. La figure est compose Le trait infrieur n'est pas plus Sur ce dessin , les lignes verticales. Les segments a et b ainsi que les de cercles cour1 que celui de dessus. Combien d'arbres? Pas un seul 1 Il n'y a aucune liaison entre racines Reprsen tation trompeuse par tra nsgressfon des rgles tt La couleur et les dispositions du tissu des vtements modifient l'apparence..

V 1 i16 lSO. Les murs en retrait rgulier vers le haul apparaissent verticaux. Les et cimes. Le noir amincit a car il marches. Le blanc gross it b incurvs vers le haut appara issent car il la diffuse. Les rayures vert icales horizontaux. La vision. T Limage embrasse idale est quilibre. Il ressent de telles rsistances se rptant des dis- tances gales ou priodiques comme une mesure ou un rythm e.

Il dtail discerner. Une pice dont nous reconnaissons la limite suprieure plafond dans l'image embrasse donne une sensation de sret, mais aussi, dans les pices en longueur, une impression d'oppression. Pour les plafonds hauts que l'il ne peroit qu'aprs un mouvement vers le haut, la pice semble illimite et grandiose, sous rserve que les distances des murs , et par consquent les proportions gnrales, aillent de pair.

Il faut remarquer en l'occurrence que l'il subit des illusions d'op- tique. Il value mieux les largeurs que les profondeurs ou les hau - teurs ; ces dernires semblent toujours plus grandes qu'en ra- o.

C'est ainsi que, comme l'on sait, une tour apparat toujours beaucoup plus leve vue d'en haut que vue d'en bas voir p. Les artes verticales donnent l'impression de surplomber et 0 les artes horizontales, celle d'tre incurves au milieu voir p. J discernables se calcule facilement St-Pierre Rome , ou mme par des chambranles, votes, etc.

Les Grecs se sont appuys prcisment sur ce fait ; ils ont dtermin ainsi, diffrentes hauteurs, les dimensions des moindres moulures sous les frontons des temples, de faon que, pour un loignement de 27 fig. Vue d'ensemble avec les environs Tore la base d'une colonne de!

Les diffrentes parties de la ration les distances ci-dessus. Les couleurs sont des forces qui agissent sur l'homme et engen- Leger drent la sensation de bien-tre ou de malaise, l'activit ou la pas- sivit.

Dans les entreprises, bureaux ou coles, la coloration peut augmenter ou rduire le rendement, dans les cliniques, elle peut hter la convalescence des malades. Elle est galement directe par los forces actives impulsions mises par les diverses couleurs fig. Le bleu, le bleu vert ot Io vio- classe rsultant du mlange des couleurs let couleurs froides et passives ont la plus faible force d'impulsi n.

Les couleurs riches en impulsions ne conviennent que pour los p - Carmtn lites surfaces et les couleurs pauvres en impulsions au contraire pour les grandes surfaces. Les couleurs chaudes augmentent l'ac- tivit, stimulent et, dans certaines circonstances, excitent. Les cou- leurs froides rendent passif, calment ou modifient l'intimit.

Le vert Jauno dtend les nerfs. Couleurs lgres et couleurs lourdes ne pas con fondre avec les cou- leurs fonces et les couleurs claires Le cercle des douze couleurs. Les couleurs chaudes et sombres, agissant du haut, isolent, fig.

Les couleurs froides et claires, agissant du haut, illuminent et d- tendent ; du ct , dirigent ; du bas, rendent lisse et incitent courir.

Les couleurs froides et sombres, agissant du haut, donnent une sensation de menace ; du ct, une sensation de froid et de tris- tesse ; du bas, une sensation de lourdeur et d'attirance. Le blanc est la couleur de la puret, de la propret et de l'ordre absolus.

Dans la structure colore des pices, le blanc joue un rle impor- tant pour sparer les autres groupes de couleurs les uns des autres pour les neutraliser et, de ce fait , en clairant, animer et subdiviser. En tant que couleur d'ordre, le blanc est utilis pour signaler les Les murs et ronds latraux surfaces, dlimiter les magasins et dpts, tracer les lignes de d- Les couleurs fonces donnent une marcation et de signalisation routire.

Les pices ont un aspect plus bas lorsque les colors agran dissent la pice vers le haut el le bas. Bleu turquoise pur 15 Pi n cla ir env. Les bandes verticales Les bandes horizontales augmentent Les lments foncs se dtachant Les lments cl airs se dtachant sur augmentent la hauteur la largeur des murs et font paraitre deva nt des murs plus clairs donnent une impression de force. Conception Ds les premires ditions du Neufert, la question de la concep- lion, le surcrot de temps pass une prparation mticuleuse du projet tion architecturale tait pose par l'auteur, Ernst Neufert, dans des est rapidement rattraper au moment du chantier et conomise en termes qui restent actuels : outre les frais et les intrts pouvant grever la construction.

Le travail commence par l'tablissement d'un programme de Citation extraite de : Ernst Neufert, " Bauentwurfslehre.. Puis dbute le travail d'esquisse schmatisant les pices par de Qu'est-ce que cc projeter ,, en architecture? On peut encore attester de nos jours, propos du texte de Ernst Au cours de ce travail, les enjeux de la construction se rvlent Neufert extrait de " lments des projets de construction ' qu'il toujours plus explicites pour le concepteur, et commencent aborde les moments essentiels du droulement de " l'acte de prendre corps sous son regard inspir.

Le regard port par Ernst Neufert su'11es promoteurs de la re- Les questions de l'orientation, la direction du vent, les possibilits cherche formelle en architecture aurait srement de nos jours d'accs, de la situation du terrain, de la prsence d'arbres, des t rvis par lui-mme. De quelle manire et avec quelle vise, abords immdiats, sont dcisives. Fonde sur de telles investigations, la Aussi c'est la gnration actuelle qu'est adresse la question : dcision tombe en gnral trs vite ; l'image de la construction se quels peuvent tre les fondements du projet qui conduisent une forme dj plus clairement Projeter parat trs simple et en mme temps trs difficile, et de Alors commencent les douleurs d'enfantement du premier projet nombreux aspects y jouent un rle.

Pourtant il s'agit toujours de de maison , d'abord intellectuellement en s'abmant au sein des l'espace et de sa construction au moyen des lments architec- rapports organisationnels et organiques des enjeux de la construc- toniques. Si un espace singulier est caractris par sa fonction , tion et de leurs arrire-plans spirituels. Les lments architectoniques servent cette matique de la forme gnrale du btiment et de l'atmosphre se thmatique et impriment la forme spcifique et l'authenticit rela- dgageant de ses espaces, puis cette reprsentation se matria- tive l'poque.

Selon le temprament, la premire esquisse bauche est chez les uns un griffonnage en filigrane, Comme le montre l'histoire, construire est une tche qui n'est que chez les autres, la premire manifestation de ce processus de partiellement fige dans son expression spatiale. Un btiment permet des utilisations varies, car il est plus de la reprsentation intellectuelle s'intensifie.

Les architectes, avec qu'un " gant ,, pour la fonction , ce quoi renvoie la grande long- l'ge et la maturit, sont souvent mme de dessiner le projet de vit des constructions anciennes. Aprs l'tablissement de l'avant-projet En cela ce qui est dominant et magistral peut signifi er en effet le temps intermdiaire dissipe quelques obsessions et ce, deux choses la fois : la rduction de la complexit d'une tche notamment, au cours des discussions avec les collaborateurs ou un concept simple et unique ou bien une combinaison de thmes le matre d'ouvrage.

Alors commence l'laboration du projet, on entame la discussion Projeter n'est jamais acadmique, les uvres sont les rsultats avec l'ingnieur structure et l'ingnieur s'occupant du chauffage de processus intuitifs au cours desquels l'ensemble des facults et des rseaux d'eau et d'lectricit, et rapidement intervient la sensorielles de leur crateur joue un rle.

Malgr tout, les uvres dtermination du mode constructif et des quipements. Les rflexions architectoniques qui marquent un difice, forment Pendant ce temps le cot de la construction est estim et les tra- un systme complexe de thmes qui sont toujours de puissance vaux sont dclars par formulaire , de manire ce que dans le ingale, consciemment mis en scne ou forms incidemment, en cas d'une autorisation des services de l'urbanisme, les possibi- tous cas insparablement intriqus entre eux.

Il s'agit de prsen- lits s'offrent de passer rapidement commande et d'entamer les ter les lments fondamentaux d'un langage de l'architecture et travaux. Les niveaux de relation sont la typologie, la topographie tratives prparatoires depuis l'ordre de commande jusqu'au dbut et les lments architectoniques.

Chaque difice se rapporte des travaux, ncessitent un dlai de 2 3 mois environ selon les un lieu et une situation topographique. Ces derniers crent et circonstances et pour les grands chantiers hpitaux par exemple dterminent un topos. Pour une fonction particulire, on choisit un dlai de 3 12 mois. Une Des espaces intrieurs isols ou de l'espace. La thmatique de la topographie fait rfrence la situation singulire de la construction sur le terrain et dveloppe partir d'elle un dis- cours soit urbanistique soit en rela- tion avec le paysage.

Ce discours qu'il soit urbanistique ou en relation avec le paysage em- preint fortement la nature de l'es- pace public. Un mlange ou une combinaison des diffrents principes de compo-!

Point sur uno surface Ligne sur uno surface Structure sur une surface sition peut conduire une faade Ouvertures il la manire de poinls Bandes de fentres horizontales Partition du vitrage et lments de surcharge fig. Le traitement de ces lments structurant ne doit pas casser l'unit de la faade fig. Toit Seul le toit transforme la masse construite en une sculpture close.

Tte do mur ot potoaux Incisions Excroissances Le contexte urbanistique et le lments de mur en forme de Vides inciss et creuss dans Elments plastiques qui sortent le volume du volume concept architectonique sont dter- points. Les tudes prliminaires sont un pralable indispensable une ralisation satisfaisante. Elles ncessitent une connaissance parfaite des. Les modifications en cours d'tudes - et encore plus au stade de la ralisation - sont toujours trs coteuses et rarement satisfaisantes.

Bien que les chantiers soient rarement comparables, ils posent tous les mmes types de problmes. Aussi des questionnaires et imprims complts ds le dbut des tudes permettent-ils de gagner du temps et de n'omettre aucune des informations ncessaires.

NEUFERT PDF TÉLÉCHARGER 11

Les questionnaires proposs ci-aprs, ventuellement complts ou modifis, peuvent tre utiles, ne serait-ce qu' litre indicatif. Questionnaire pour le dossier de commande 7. Un conducteur de travaux est-il ncessaire?

Pour le temps de la construction ou temporairement? Donneur d'ordre commettant : 8. Le matre d'ouvrage est-il d'accord avec nos dfinitions sur la Commande: situation juridique du conducteur de travaux? Auteur du dossier : 9. Le matre d'ouvrage met-il disposition des locaux comme lo- Copie pour : caux de chantier? Amnagements, tlphone? Renseignements sur le matre d 'ouvrage IV.

Divers 1. Quelle est l'importance de l'tablissement? Le terrain est-il cltur? Doit-on commander une clture de Situation financire? Taux d'emploi? Capital global? C fd r I chantier? Peut-elle tre loue comme support pour des publicits? Quelles inscrip- 2. Comment se passe sa gestion des affaires? Qui est pour nous le responsable? Qui est son reprsentant? Adresse exacte de la nouvelle construction? Son nom ultrieur? Qui dcide? Adresse de la gare la plus commode la plus proche? Quels sont les dsirs particuliers du matre d'ouvrage dans le 4.

Adresse de la poste la plus accessible la plus proche? Y a-t-il le tlphone sur le chantier? Quand et comment peut-on 5.

PDF 11 TÉLÉCHARGER NEUFERT

Quelle est sa position l'gard de l'architecture en gnral? Y a-t-il un tlphone proximit? Quels sont les horaires de travail des ouvriers? Quelles sont les particularits personnelles du matre d'ouvrage respecter? Donnes de construction 7.

Qui est susceptible de crer des difficults? Quelle 1. Qui a tabli le programme de construction? Est-il complet? Doit- importance peuvent-elles avoir? Doit-il tre ap- 8. Le matre d'ouvrage envisageil la publication ultrieure des prouv nouveau par le matre d'ouvrage avant le commencement plans de son btiment? Les dessins doivent-ils tre comprhensibles par les profanes?

Quelles sont les constructions dj existantes ou btir qui Qui a t auparavant le conseiller en architecture du client? Pour quelle raison l'architecte prcdent n'a-t-il pas obtenu la 3. Le matre d'ouvrage projetteil de construire d'autres bti- 4. Quels sont les ouvrages spcialiss sur ce type de construc- ments plus tard? De quelle importance?

Les tion? Que trouve-t-on ce sujet dans notre documentation? Y a-t-il des chances d'obtenir la prochaine 5. O a t ralis un difice semblable pouvant servir de modle?

Quelles sont les dmarches dj entreprises ce 6. Est-on dj en relation avec sujet? Avec quel rsultat? Conventions concernant les honoraires VI. Bases de la ralisation 1. Quels sont les arrangements la base du calcul des honoraires? Quel est l'aspect des environs? Existence d'arbres? Quelle proportion du montant total des travaux sera approxima- Climat? Direction du vent? Quelle est la forme des btiments existants?

Avec quels mat- 3. Le calcul des honoraires sera-t-il bas sur l'valuation du prix de riaux sont-ils raliss? Existe-t-il des photos des alentours de la construction avec in- 4. Avec quel prix de rfrence sera-t-il calcul? Les a-t-on commandes?

Devons-nous prendre les travaux de finition? A-t-on sign un contrat ou seulement la confirmation par crit btiment? Quelles sont les hauteurs des constructions dj existantes et de leurs tages?

Alignement des rues? Alignement des construc- Ill. Personnes et entreprises en rapport avec la commande tions? Rues futures? Vgtation type, dimensions? Avec qui doit-on mener les pourparlers prliminaires?

Quelles sont les installations ultrieures dont on doit ds main- 2. Qui est comptent et dans quel domaine particulier? Qui vrifie les factures? Un plan d'amnagement gnral est-il souhait? Quel systme de commande et de vrification doit tre appli- 8.

Existeil des rglements locaux concernant l'aspect extrieur qu? Peut-on passer les commandes directement au nom du matre 9. Qui est le contrleur pour le permis de construire du point de vue d'ouvrage? Jusqu' concurrence de quelle somme? Existe-t-il une artistique? Quelles sont ses ides ce sujet? Est-il indiqu de lui autorisation crite cet effet? Quels sont les entrepreneurs recommands par le matre d'ou- 1O. Quel est le lieu de rclamation le plus haut plac? Quelle serait vrage? Dure d'une rclamation?

Bases techniques VIII. Quel est le type de sous-sol dans la rgion? A-t-on consult le cadastre? A-t-on pris copie? Qu'y a-t-il de 2. A-t-on entrepris des recherches sur le sous-sol du chantier? Dans quel endroit prcis? Avec quels rsultats? Existe-t-il un plan de la localit? Est-il command? Avec indica- 3. Quel est le degr de rsistance du sous-sol?

Niveau de la nappe phratique? Niveau haut? Niveau le plus 3. Existe-t-il un plan de situation? Est-il agr haut? Le terrain a-t-il dj t bti? Avec quoi? Combien de niveaux? Existe-t-il un relev de gomtre? Profondeur du sous-sol? Le plan d'adduction d'eau est-il clairement tabli? Quel type de fondations recommander? Le plan d'vacuation d'eau est-il clairement tabli? Quel procd de construction doit-on employer?

Les condu ites de gaz sont-elles bien indiques sur le plan? En particulier : 8. Les canalisations lectriques sont-elles bien indiques sur le Sol du sous-sol : type de construction, charge , par quoi , revtement, plan? Certifi par la socit responsable? Cble souterrain ou arien? Plafond du sous-sol : type de construction, charge, par quoi, rev- 9.

Le plan des faades des maisons voisines est-il relev? Leur tement? Plafond du rez-de-chausse : matriau, charge, par quoi, revte- Y a-t-il un point repre pour le plan cot, tabli de faon incon- ment? Couverture : type de construction, charge, par quoi, revtement , Un plan d'installation du chantier est-il exig? O faut-il faire la demande pour le permis de construire?

En descente l'intri eur ou l'extrieur?

PDF TÉLÉCHARGER NEUFERT 11

Sous quelle forme? Quelle isolation prvoir? Contre le bruit? Ver- Dimensions du papier? Comment doivent tre mis en ticalement? Contre les vibrations? Contre la chaleur?

Horizonta- couleur les plans prescription pour les dessins de plans? Quelles sont les exigences pour la prsentation des valuations 9. Comment sont construits les supports? Les murs extrieurs? Qui est admis comme bureau de contrle? Qui intervient les murs intrieurs? Le Pays bleu - T1: Les Cailloux bleus. Le vrai visage du catharisme. Les animaux pdf de Sylvie Baussier Télécharger.

Les bonnes saveurs - Apritifs et buffets pdf de Collectif Télécharger. Les Enqutes de Marie Lester. La Mare blanche, tome 4. Les Experts en tout Télécharger de Anouk Ricard pdf. Les gardiens de l'éternité, Tome 9 : Caine Les mots et les choses de l'entreprise : Approche philosophique de la stratégie et de l'innovation télécharger.

Les éléments des projets de construction - 11e édition pdf télécharger de Ernst Neufert. Livre Télécharger Jours de conquête de Sabrine Delaveau pdf.

📖 Téléchargement Gratuit De E Books Pdfs Architecture Et Isolation By Ernst Neufert Pdf

Livre Télécharger La médecine psychédélique de Olivier Chambon pdf. Livre Télécharger La petite fille qui ne voulait pas grossir de Isabelle Caro pdf. Livre Télécharger Motomania, Tome 11 : A fond les pistons! Livre Télécharger Norlande de Jérôme Leroy pdf. Livre Télécharger Petits plats prts l'avance de Collectif pdf.

Livre Télécharger Sobibor de Jean Molla pdf. Livre Télécharger Théologie systématique couverture rigide quadri de Grudem Wayne pdf. Louis XI le méconnu télécharger. Lumire de Matres Ascensionns - T2. Marketing Management télécharger. Merlin, tome 5 : Brendann le Maudit pdf de Stambecco Télécharger. Monster High Bijoux Monstrueux pdf télécharger de Collectif.

Métamorphoses de la dialectique dans les dialogues de Platon Télécharger de Monique Dixsaut pdf. New Chatterbox 2 : Pupil's Book No money, no honey Paris et la photographie pdf télécharger de Virginie Chardin.

Parlons Wolof : langue et culture Pendant que le roi de Prusse faisait la guerre, qui donc lui reprisait ses chaussettes? Philby : Portrait de l'espion en jeune homme. Phonétique du FLE: Prononciation : de la lettre Prenez le temps d'e-penser - Tome 1 Télécharger de Bruce Benamran pdf. Riz et risottos télécharger. Sally Lockhart : La Maldiction du rubis télécharger. Sartre, Les Mots pdf télécharger de Collectif. Serge de Radonège : Au miroir de l'âme russe. Signé : James Collas.

Sucré à salé télécharger. Tatouages sur tissus : Indiennes et cachemire au pochoir. Top 15, Tome 5 : Télécharger de Gürsel pdf. Toute la science médicale de sainte Hildegarde pdf de Wighard Strehlow Télécharger. Télécharger 10 hiboux livre - Stéphanie le Begge. Télécharger 50 réalisations au point de croix en pas à pas : Irina Sarnavska, Collectif.

Télécharger A propos de l'pervier Pdf de Pellerin. Télécharger Aliens versus predator, tome 3 : War pdf de Soleil. Télécharger Aux origines de l'humanité, tome 1 : De l'apparition de la vie à l'homme moderne - Yves Coppens, Pascal Picq pdf. Télécharger Bigeard : L'album souvenir pdf - René Guitton.

Télécharger Biologie fondamentale - UE 2. Télécharger Bouh - Christine Palluly. Télécharger Chienne de vie T Vers l'infini et au-delas pdf de Augustin. Télécharger Code monétaire et financier Pdf de Didier Martin. Télécharger Comprendre et s'entraîner - Maths 3e : Collectif. Télécharger Dessine-moi un bogato! Télécharger Dictionnaire de mythologie tzigane : Claude Lecouteux. Télécharger Dictionnaire tymologique de la langue grecque : Histoire des mots Pdf de Pierre Chantraine.

Télécharger Dublin pdf de Dominique Auzias. Télécharger Ensemble c'est tout - Anna Gavalda pdf. Télécharger Entre amour et passion: l'intégrale pdf de Sarah Morel.

Télécharger Etouffements livre - Joyce carol Oates. Télécharger Exit Music de Ian Rankin pdf. Télécharger Faire face au changement - Les secrets du Dr. Coolzen - Raphaëlle Giordano pdf. Télécharger Giscard en short au bord de la piscine : Grard de Cortanze.

Télécharger Guide de compréhension de l'anglais écrit [pdf] de Davoust.

neufert 11 edition pdf

Télécharger Harrap's Dictionnaire des expressions anglaises pdf de Collectif. Télécharger Histoire gnrale de l'Afrique. Télécharger Histoires de samouraïs : Récits de temps héroïques de Roland Habersetzer pdf. VanderVeer, Ed Tittel pdf.

Télécharger Husserl et les fondements de la phnomnologie constructive - Alexander Schnell. Télécharger Il tait une flotte pour les phares : L'histoire houleuse de la flotte de travail des phares et balises : Jean-Christophe Fichou. Télécharger Ils se croyaient les meilleurs Télécharger Introduction à l'histoire de l'art français - Andre Chastel pdf. Télécharger Irresponsable : Nul n'est censé ignorer la loi de Guillaume Muringa pdf. Télécharger J'ai décidé de maigrir livre - Jean-Michel Cohen.

Télécharger J'ai rencontré quelqu'un livre - Emmanuelle Cosso-Merad. Télécharger Je craque pour le cru! Télécharger Je swingue!

Télécharger Knights of Sidonia Vol. Télécharger L o je passe pdf - Daniel Kahn. Télécharger L'aliéniste pdf de Caleb Carr. Télécharger L'anglais à l'officine - Deborah Ferey. Télécharger L'enfant qui jouait avec la lune nouvelle dition - Lucien pdf. Télécharger l'imagerie des Bébés - Beaumont, Mekdjian.

Télécharger La Civilisation romaine pdf de Pierre Grimal. Télécharger La dvastation et l'attente: Entretien sur le chemin de campagne livre - Martin Heidegger, Philippe Arjakovsky.

Télécharger La Grande Migration. Vues sur la guerre civile Pdf de H. Télécharger La guerre [pdf] de Bruno Tertrais. Télécharger Le Grillon vert pdf de Jean Anglade. Télécharger Le jeu des sept familles : Pour une cohabitation harmonieuse entre les gnrations livre - Christiane Collange. Télécharger Le loueur en meublé livre - Gérard Vinson. Télécharger Le marchand de la mort : Cécile Chabot. Télécharger Le Message de du Sacré-Coeur à la France : L'infinie bonté divine, consécrations et prières, exorcisme contre Satan et les anges révoltés pdf de Pierre Salgas.

Télécharger Le Nu impossible livre - François Jullien. Télécharger Le parler à Nice pdf de Richard Cairaschi. Télécharger Le petit quizz de Versailles pdf de Grégoire Thonnat. Télécharger Le temple tibétain et son symbolisme [pdf] de Sèngué Tcheuky. Télécharger Les animaux à l'aquarelle : Apprenez à peindre les animaux à l'aquarelle avec assurance et facilité - David Webb. Télécharger Les attaquants les plus chers ne sont pas ceux qui marquent le plus : Et autres mystres du football dcrypts : Simon Kuper, Stefan Szymanski, Bastien Drut.

Télécharger Les cacatoès de Quentin Blake pdf. Télécharger Les Campagnes hallucinées. Les villes tentaculaires. Télécharger Les Corydoras [pdf] de Philippe Chevoleau. Télécharger Les derniers jours de Pompéi - Manchu pdf. Télécharger Les enfants du sol - José Gérard pdf. Télécharger Les Essais en français moderne [pdf] de André Lanly. Télécharger Les fourmis [pdf] de Bernard Werber. Télécharger Les gens de peu pdf de Pierre Sansot.

Télécharger Les Larmes de diamant de Deborah Crombie pdf. Télécharger Les mots de la religion dans l'Europe contemporaine livre - Patrick Cabanel. Télécharger Les origines de la vie pdf - Collectif. Télécharger Les petites bulles de l'attention: Se concentrer dans un monde de distractions Pdf de Jean-Philippe Lachaux. Télécharger Les plus belles prires des francs-maons pdf de Philippe Langlet. Télécharger Les Soeurs Lacroix [pdf] de G. Télécharger Leur patient préféré: 17 histoires extraordinaires de psychanalystes pdf de Violaine de Montclos.

Télécharger Léonard - tome 48 - Mon papa est un génie pdf de Zidrou. Télécharger Ma vie et mes films : Jean Renoir. Télécharger Maigrir intelligent : Et si tout venait de l'intestin, notre deuxième cerveau? Télécharger Malronce Autre-monde tome 2 pdf de Maxime Chattam. Télécharger Marc Chagall de Collectif pdf. Télécharger Mektouba livre - Karima Berger. Télécharger Missel des dimanches : Année liturgique du 1er décembre au 29 novembre , Lectures de l'année A pdf - Eric Beaumer, Henri Delhougne.

Télécharger Mmoire de singe et paroles d'homme pdf de Boris Cyrulnik. Télécharger Mon Niki de Saint Phalle moi! Cahier d'activits pdf de Anne Weiss. Télécharger Mont Blanc - Les 50 plus belles randonnées. Avec toutes les étapes du Tour du Mont Blanc. Télécharger Mort par sédation : Une nouvelle éthique du "bien mourir"?

Télécharger Notre pain de chaque nuit pdf - Florent Couao-Zotti. Télécharger Nous arriverons à nous entendre! Télécharger Nouvelle-Zélande [pdf] de Collectifs. Télécharger Nu intérieur livre - Belinda Cannone. Télécharger One piece Vol.